logo
trait   home trait Accueil trait Présentation trait Hôtels trait Restaurants trait Sports & Loisirs trait Arts & Mode trait Entreprises trait Numeros utiles trait Contact trait
Document sans titre

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



 Mot de M. ATEF OMAIS
 Mot du Ministre
 Cadres et textes institutionnels
 Les Lagunes
 Abidjan et ses environs
 Investir en Côte d'Ivoire
 Le gouvernement
 Architectures / Infrastructures
 Indicateurs Socio-demographiques
 Chambres Consulaires
 La Bourse Régionale des valeurs mobilières de Côte d'ivoire


MOT DU PREMIER MINISTRE DE LA REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE


La marche vers l’émergence 2020

Il y a quelques mois, j’ai pris connaissance du carnet sur « la royauté en Côte d’Ivoire et les petits métiers féminins d’Abidjan», édité par la Fondation Atef Omaïs. Les textes et les illustrations m’ont enthousiasmé par leur richesse et leur qualité. Aujourd’hui encore, la Fondation vient gratifier la Côte d’ivoire d’une troisième œuvre, le guide FATOM 2013 sur les grandes entreprises, les hôtels, les résidences, les restaurants, les loisirs, les arts et la culture, destiné aux investisseurs. L’honneur d’être associé à cet ouvrage en est d’autant plus grand que la FATOM est devenue, en peu de temps, une référence en matière de santé, d’éducation et de culture.
Ce guide, consacré à Abidjan, Bouaké, Yamoussoukro, Daloa et San Pedro, présente, à travers les cinq principales villes de Côte d’Ivoire, les caractéristiques essentielles de ce pays au plan historique, économique, culturel et social. Cette approche globale vient à propos au moment où La Côte d’Ivoire, s’est engagée, depuis 2011, sous la haute égide de son excellence le Président Alassane OUATTARA, dans une phase de reconstruction nationale, après plus d’une décennie de crise sociopolitique..

L’ambition affichée par son excellence le Président de la République est de « faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent en 2020 » et de « réduire le taux de pauvreté de moitié à l’horizon 2015 ». Dans ce cadre, d’importantes réformes ont été menées pour améliorer l’environnement des affaires et l’attractivité du pays, notamment, la facilitation des formalités et procédures administratives des opérateurs économiques, avec pour objectif, la création d’entreprises en 48 heures et la création puis l’opérationnalisation du Tribunal de Commerce d’Abidjan, depuis octobre 2012.

De grands et nombreux travaux et projets de constructions sont en cours dans les domaines des infrastructures, des mines, de l’énergie, de l’agriculture, des logements sociaux, des transports, grâce à un recours aux Partenariats Public et Privé.

A cela, s’ajoutent les grands programmes d’investissements dans les domaines de la santé, de l’éducation, afin de renforcer le capital humain qui a constitué une des forces de ce pays.

il en est de même pour le tourisme et la culture qui préoccupent au plus haut point le gouvernement afin de faire de la Côte d’Ivoire une destination de choix.

Le cadre de référence pour la réalisation de l’ensemble de ces investissements est le Programme National de Développement (PND), adopté par le Gouvernement, avec des besoins d’investissements évalués sur la période 2012-2015 à 22 milliards de dollars US, soit 11 076 milliards de francs CFA, dont 5 324 milliards de francs CFA, au titre des projets privés.
La Côte d’Ivoire est redevenue un formidable gisement d’investissements et d’opportunités d’affaires, grâce à la grande vision du Président de la République.
Porte d’entrée par excellence vers un marché sous- régional de 100 millions d’habitants au titre de l’UEMOA, et de plus de 300 millions d’habitants au niveau de la CEDEAO, la Côte d’Ivoire entend tenir pleinement sa place traditionnelle de pays de paix et d’intégration, des économies et des peuples.
Grâce aux importantes actions menées par le chef de l’Etat et son Gouvernement, notre économie a renoué avec une croissance forte en 2012, résultant notamment des efforts d’assainissement de tous les secteurs économiques. L’évolution du PIB qui était en repli de – 4,7 % en 2011, année de fin de crise, a connu une forte progression pour se situer à 9,8% en 2012.
Le regain de dynamisme de tous les grands secteurs de l’activité économique a été stimulé par la relance de l’investissement, de la consommation et des exportations. Le taux d’investissement ressort à 13,7% du PIB en 2012, contre 8,2% du PIB en 2011. Les exportations ont progressé de 12% en 2012 contre un recul de -4% en 2011. De même, l’évolution de la consommation des ménages a cru au taux de 13 % en 2012 contre une baisse de 5,1% en 2011.

L’année 2013 devrait confirmer le rebond économique de la Côte d’Ivoire. Nous travaillons pour que le taux de croissance atteigne 9% en 2013, et 10% en 2014 et 2015.

Cette relance économique, la Côte d’Ivoire la doit en partie à ses amis, parmi lesquels la Fondation Atef Omaïs et avec elle, les entreprises du réseau FATOM dont les productions sont, à n’en point douter, une contribution appréciable à la promotion de la Côte d’Ivoire.
Nous espérons vivement que les entreprises partenaires de la Fatom seront de plus en plus nombreuses pour accompagner la Côte d’Ivoire dans l’atteinte de ses objectifs notamment dans les domaines de la culture, de la santé et de l’éducation.
Le gouvernement ivoirien, pour sa part, apportera son soutien chaque fois que cela sera nécessaire, à la Fondation Atef Omais. Je souhaite plein succès au guide FATOM 2013.

 

M. Daniel Kablan DUNCAN

Premier Ministre de Côte d'Ivoire

 

Fatom

La Fondation Atef Omais (FATOM) entend mobiliser «les énergies du secteur privé au service du privé » par une plus grande implication dans les actions de développement économique et social du pays. Elle a pour vocation d'être le porte-voix du secteur privé ivoirien dans leurs actions en faveur du developpement socio-culturel , principalement dans les domaines de la Santé, de l'éducation,des arts,de la culture, des nouvelles technologies centrés sur le personnel de ces entreprises et les populations vulnérables que sont les femmes, les jeunes et les enfants. La Fondation entend respecter les Valeurs et Principes éthiques qui restaurent la dignité humaine et lui donne plus de responsabilité.

CES ENTREPRISES PARTENAIRES DU RÉSEAU " FATOM"  CONTRIBUENT ACTIVEMENT AU DÉVELOPPEMENT SOCIAL DE LA COTE D'IVOIRE SI  VOUS SOUHAITEZ ADHÉRER, CONTACTER LA FONDATION au  20 31 39 54 / 55
FAX : 20 31 39 56.
Copyright © 2010 - Fondation ATEF OMAIS