trait   home trait Accueil trait Présentation trait Hôtels trait Restaurants trait Sports & Loisirs trait Arts & Mode trait Entreprises trait Numeros utiles trait Contact trait
 


 Mot de M. ATEF OMAIS
 Mot du Sécrétaire Général
 Mot du Premier Ministre
 Cadres et textes institutionnels
 Cotonou - Porto Novo et leurs environs
 Investir au Bénin
 Créer une entreprise au Bénin
 Fiche du Pays
 Le gouvernement
 Architectures / Infrastructures
 Chambre de Commerce et d'industrie du Bénin
 Les masques Guèlèdè du Bénin
 Du Dahomey au Bénin
 Les Amazones

Image

CAP SUR L'AVENIR,



L'initiative de la Fondation ATEF OMAIS de présenter, dans ce guide Fatom dédié à Cotonou, Porto-Novo, Ouidah et Ganvié, une approche holistique du développement qui part de nos racines et de notre histoire pour se projeter dans le Bénin de demain en traversant ses atouts économiques et son patrimoine culturel,
est certainement digne d'intérêt, et le plaisir d'en assurer le parrainage d'autant plus grand.

La parution de ce guide vient à propos, quand on sait que depuis 2006, sous le leadership de Son Excellence Dr Boni YAYI, président de la République, le Bénin a résolument opté pour le chemin de la croissance, à travers l'ouverture de grands chantiers d'infrastructures et la mise en oeuvre d'un train de réformes structurelles visant à impulser son développement économique et social. Et le peuple béninois, en renouvelant sa confiance à son leader pour un deuxième quinquennat présidentiel, entend le voir parachever ces chantiers et conduire ces réformes à bonne fin.

Dans sa détermination à faire du Bénin une destination de premier choix pour les investisseurs, le Gouvernement s'attèle, en particulier, au chapitre des réformes majeures, à transformer l'administration publique en une administration de développement, à susciter une révolution des mentalités dans le sens d'une plus grande adhésion à la cause du développement, et à mettre en place une fiscalité mieux pensée et plus incitative, une fiscalité de développement. Ces efforts dérivent de la ferme volonté du chef de l'État de mettre le présent quinquennat à profit pour impulser une amélioration sensible de la gouvernance dans toutes ses dimensions, promouvoir des acteurs de développement d'un type nouveau débarrassés des attitudes et comportements réfractaires au progrès, et faire émerger une jeunesse citoyenne bien formée et compétente, portée par l'éthique et ayant le sens des affaires, toutes actions qui s'inscrivent dans la perspective d'ouvrir le Bénin et son économie à toutes les bonnes volontés, par la promotion du tourisme d'affaires entre autres.

Mais que vaudrait un environnement des affaires assaini dans un contexte sociopolitique instable?
Un clin d'oeil à l'environnement politique permet heureusement de noter que la démocratie béninoise jouit aujourd'hui d'une grande vitalité, et que l'importance désormais accordée au dialogue social ainsi que les réformes institutionnelles envisagées visent fondamentalement à sa consolidation. Aussi, la vitalité de cette démocratie ne s'est-elle pas enrichie, à la faveur de la constitution du gouvernement actuel, d'une plus grande ouverture au genre avec l'attribution aux femmes de huit postes ministériels, soit plus de 30% des 26 postes créés. Ce qui n'est que justice quand on sait que les femmes représentent 51 % de la population béninoise.

Tout comme de sa démocratie apaisée qui force l'admiration, le Bénin est riche de sa culture et de son art. Conscient de cet atout, le Gouvernement s'investit, à travers le fonds d'aide à la culture, à mieux valoriser le secteur pour que rayonnent, à l'intérieur du Bénin et au-delà de ses frontières, plus de Romuald Hazoumè, Djimon Hounsou, Florent Couao-Zotti, Angélique Kidjo, Ernest Adjovi, Lionel Louèkè, Pipi Wobaho, Sylvestre Amoussou, Pépita D., Lolo Andoche, etc. ces vitrines vivantes du Bénin qui gagne et qu'il faut absolument découvrir.

Afin que l'art et la culture ne soient pas limités aux seuls «milliards culturels» du budget national et trouvent des financements complémentairesà ceux de l'État, le Gouvernement se préoccupe d'encourager, par des mesures appropriées, le mécénat et le sponsoring des entreprises susceptibles d'accompagner les initiatives du secteur. Nous espérons vivement que des partenariats féconds vont se créer autour de ce guide par les entreprises, pour favoriser les synergies en faveur du plus grand nombre et des plus vulnérables.

Plein succès au Guide Fatom de la Fondation ATEF OMAIS.

Pascal Irenée KOUPAKI

Premier Ministre de la République du Bénin

 

La Fondation ATEF OMAIS (FATOM) passe à l’international et s’enrichit d’autres horizons. Aujourd’hui donc le Bénin. Quoi de plus normal étant donné les ambitions de la FATOM, son mandat, mais aussi du fait de la richesse de ses partenaires implantés partout dans le monde, avant tout sur le continent africain, précisément en Afrique de l’Ouest.

C’est donc ces expériences au service de l’Afrique qu’il s’agit de vendre, au travers des services de qualité produits par ces entreprises, mais aussi de rendre et partager, par devoir de solidarité, aux plus vulnérables. Cet élargissement nous enrichit, tous et chacun à la fois, des découvertes et particularités économiques et socioculturelles des pays visités par le biais des analyses proposées par des experts nationaux associés au projet et visant principalement à favoriser le tourisme d’affaires. Pour la première fois, un carnet Fatom accompagne le guide mettant en lumière un patrimoine déclaré par l’UNESCO (masques guèlèdè) et célébré par le pays tous les ans, le 10 janvier (le Vodoun). L’approche genre est une constante illustrée en cela par de magnifiques photographies sur tous les sujets.

Cette édition consacrée à Cotonou, Porto-Novo, Ouidah et Ganvié est un outil de promotion révélant les potentiels existants et à développer, des structures d’accueil et aussi des indicateurs socioéconomiques et démographiques sur la gouvernance pour tous ceux – investisseurs, touristes, visiteurs, Béninois et habitants de ce beau pays – qui sont à la recherche de services de qualité. Ce guide s’accompagne d’un portail informatique (www.aniama.net) et d’un réseau informatique (www.reseau.fatom.org) favorisant les synergies et le suivi-évaluation des actions menées par la Fondation ATEF OMAIS.

C’est pour nous l’occasion de remercier le Gouvernement béninois de son soutien et, notamment, le Premier ministre, mais aussi l’ensemble de nos partenaires qui, à chaque nouvelle parution, élargissent le réseau, faisant de ce dernier une force en mouvement au service du plus grand nombre.Il ne s’agit plus de nous demander si aider, partager, participer au développement et à la paix sert à quelque chose comme nous l’entendons souvent mais de donner en retour de nos investissements économiques une signification pratique et réelle au travers d’une production culturelle, d’une école, d’une maternité, d’un hôpital, d’un atelier de mécanique, de couture, etc., faisant de nous des partenaires au développement solidaires et engagés.

Ensemble, de nos doigts, fermons les trous de la jarre. (cliquez ici pour télécharger la Préface)


Ramzi OMAIS

Secrétaire Général

 

 

TELECHARGER UN EXTRAIT DU GUIDE "LE FATOM BENIN " ICI

Fatom

La Fondation Atef Omais (FATOM) entend mobiliser «les énergies du secteur privé au service du privé » par une plus grande implication dans les actions de développement économique et social du pays. Elle a pour vocation d'être le porte-voix du secteur privé ivoirien dans leurs actions en faveur du developpement socio-culturel , principalement dans les domaines de la Santé, de l'éducation,des arts,de la culture, des nouvelles technologies centrés sur le personnel de ces entreprises et les populations vulnérables que sont les femmes, les jeunes et les enfants. La Fondation entend respecter les Valeurs et Principes éthiques qui restaurent la dignité humaine et lui donne plus de responsabilité.

CES ENTREPRISES PARTENAIRES DU RÉSEAU " FATOM"  CONTRIBUENT ACTIVEMENT AU DÉVELOPPEMENT SOCIAL DE LA COTE D'IVOIRE SI  VOUS SOUHAITEZ ADHÉRER, CONTACTER LA FONDATION au  20 31 39 54 / 55
FAX : 20 31 39 56.
Copyright © 2010 - Fondation ATEF OMAIS