ARCHITECTURE / INFRACSTRUCTURE

LE TRANSPORT AERIEN
Le Bénin dispose à Cotonou d’un aéroport de classe internationale accessible à la plupart des appareils et fréquenté par de nombreuses compagnies desservant toutes les destinations du monde.En appui, il existe des aérodromes secondaires et pistes d’atterrissage peu équipés dans d’autres villes du pays notamment : Parakou, Kandi, Natitingou, Savè, Porga, Bembèrèkè et Djougou.D’importants travaux d’aménagement ont été réalisés ces dernières années au niveau de l’ Aéroport de Cotonou qui ont permis d’offrir de meilleures conditions de sécurité à l’atterrissage des avions.
 
LE TRANSPORT FERROVIAIRE
Le réseau ferroviaire béninois s’étend sur 758 km et est géré par un établissement public bi- étatique à caractère commercial et industriel, créé par les Etats Béninois et Nigérien, dénommé Organisation Commune Bénin - Niger des chemins de fer et des Transports (OCBN).Le matériel roulant de l’OCBN comprend 19 locomotives de 1050 chevaux tractant 525 tonnes, 05 locomotives de 825 chevaux pour le transport de marchandises, 6 locotracteurs utilisés pour le service et les manoeuvres et 323 wagons dont 158 couverts. La capacité de transport de marchandises est d’environ 600 000 tonnes.Pour le transport de personnes, le parc est composé de 04 autorails et 22 voitures dont 02 couchettes.
 
LE TRANSPORT ROUTIER
Le transport routier béninois occupe une place importante dans le système national des transports mais reste encore peu performant en raison de l’état de dégradation avancée des infrastructures.D’importants travaux sont en cours et visent notamment la rénovation, la modernisation et l’ex- tension du réseau routier béninois en vue de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans le développement économique du pays et de la sous- région.Le réseau routier du Bénin est d’environ 16000Km.Plus de 80.000 véhicules toutes catégories confondues sont utilisés pour les transports urbain et interurbain de personnes et de marchandises. A cela il faut ajouter plus de 40.000 taxi motos communément appelés « ZEMIDJAN » dont les 3/4 sont concentrés à Cotonou.
 
LES TELECOMMUNICATIONS
Les infrastructures disponibles dans ce domaine offrent la possibilité aux usagers du Bénin d’entrer en relations téléphoniques avec le reste du monde.Le réseau béninois des télécommunications est géré par l’Office des Postes et Télécommunications (OPT), un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial.
 
LE PORT DE COTONOU
Le Port de Cotonou occupe une position privilégiée sur le trafic maritime de l’ Afrique de l’Ouest. En plus du trafic propre du Bénin, il assure la desserte du Niger, du Burkina Faso, du Nigeria et du Mali et se positionne de plus en plus comme le port d’éclatement de la sous- région.Il a un plan d’eau de 80 ha, couvre une superficie de 400 000 m2 et dispose d’une capacité extensible de deux millions tonnes.L’entretien et l’exploitation des installations du Port sont assurés par le Port Autonome de Cotonou (PAC) qui est un Etablissement public national à caractère industriel et commercial. Il gère le domaine portuaire et exécute les travaux d’amélioration et d’extension du Port nécessités par les besoins du trafic.